Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Un autre regard sur le Cambodge

Jean Yves

 

Selon l’Unicef, « le Cambodge reste l’un des pays les plus pauvres d’Asie, 34% environ de sa population ne survivant qu’avec moins de un dollar par jour. Près de la moitié des enfants cambodgiens sont mal nourris, et le taux de mortalité des moins de 5 ans est passé de 115 pour 1 000 en 1990 à 140 aujourd’hui ».

Parmi les 14 millions d’âmes que compte le Cambodge, près de la moitié a moins de 18 ans.

 

 

 

AutreRegard01

 

 

 

La pauvreté touche de plein fouet les enfants, particulièrement dans les zones rurales. Les principales causes de mortalité chez les enfants de moins de un an sont des maladies évitables par des vaccinations, ou des maladies facilement curables telles que les diarrhées ou les infections respiratoires.

 

 

 

AutreRegard02

 

 

 

L'économie du Cambodge dépend encore très largement de l'aide internationale. Elle souffre d'une corruption très importante (pays classé 154e sur 179 de l'Indice de perceptions de la corruption Transparency International en 2010. Plus le pays est corrompu, plus il se situe vers la fin du classement. (Pour information, la France est au 25ième rang, derrière la plupart des pays européens).

De nombreux trafics (pierres précieuses, bois, filières de prostitution, drogues) en direction des pays voisins et un système judiciaire de qualité médiocre pénalisent le développement économique.

 

 

 

AutreRegard03

 

 

 

Ci-dessus, 4X4 somptueux dans la capitale (des Lexus, la marque de prestige de Toyota). Ils sont nombreux. Dessous, le moyen de transport des paysans dans les campagnes.


 

AutreRegard04

 

 

 

Cette corruption semble aujourd’hui apparaître enfin au grand jour, et de plus en plus de pays donateurs ont mis leur aide sous condition.

 

Officiellement, le gouvernement mené par Hun Sen a fait de la lutte contre la corruption l’un des piliers de sa politique et, dans une allocution récente, le Premier ministre insistait sur la nécessité d’une réforme de fond du système judiciaire.

 

 

 

AutreRegard05

 

 

 

Mais les habitudes sont difficiles à changer : au pouvoir aujourd’hui, à tous les niveaux de la société, se trouvent ceux qui ont grandi pendant l’ère khmère rouge, où éducation et responsabilité furent durement réprimées, le sens et les valeurs de la famille détruits.

 

 

 

AutreRegard06

 

 


 

AutreRegard07

 

 

 

 

En 2003, le Cambodge a reçu 550 millions de dollars, pour moitié au titre de l'aide multilatérale, pour l'autre moitié par des dons bilatéraux. Sur ces 550 millions, souligne le FMI, 46% (260 millions de dollars) ont servi à payer «l'assistance technique». Un terme pudique pour désigner les rapports d'«experts internationaux» "conseillant" le gouvernement cambodgien sur ses choix.

 

Pour certains organismes internationaux dédiés à l’Education, plus de 50% du budget disparaît dans les frais de fonctionnement et dans la corruption.

 

 

 

AutreRegard08

 

 

 

Les paysans riches (7%), principalement des étrangers, contrôlent 40% des terres cultivées du pays, alors que les paysans locaux, les plus pauvres, dans le dénuement le plus total, en disposent de moins de 15%.

 

 

 

AutreRegard09

 

 

 


 

 

AutreRegard09 2

 

 

 

A Siem Reap, (une ville près des temples d'Angkor) le boom hôtelier a décuplé les prix du foncier, aiguisant les appétits des spéculateurs. La ville s’étend toujours plus loin, grignotant les terres rurales qui assurent l’autosubsistance des populations. Les paysans n’ont guère de choix : soit ils vendent leurs terres, soit ils sont expropriés.

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autre part, les concessions publiques de terres à de grandes compagnies forestières ou agro-industrielles (la plupart étrangères) sont monnaie courante. Sur les 18 millions d’hectares que compte le Cambodge, près de 5 millions d’hectares de forêts et 1 million d’hectares de terres agricoles ont été concédés souvent de façon opaque. Les droits des habitants des zones concernées sont censés être pris en compte, mais ils ne sont guère respectés sur le terrain.

 

 

 

AutreRegard010

 

 

 

Tout est à faire en matière d’éducation. Mais le gouvernement en a-t-il vraiment  la conviction ? Jusqu'à présent, il se contente de l'action des ONG comme

 

"Pour un sourire d'enfant"

http://pse.asso.fr/index.php

 

qui prend en charge l'éducation et la formation professionnelle des enfants les plus démunis.

 

 

 

AutreRegard011

 

 

 

Dans la réalité, il faut payer pour les diplômes de ses enfants, pour l’accès aux soins, pour obtenir un emploi ou bénéficier de la protection d’un plus privilégié.

Officiellement, l’école est obligatoire, mais elle est accessible à peu d’enfants pour les raisons suivantes :

- Manque de professeurs et d’écoles,

- Le coût de l’école : en effet, bien qu’officiellement l’école soit gratuite, les professeurs étant sous-payés (30$/mois alors que 60$ sont un minimum pour faire vivre une famille de 4 personnes), ceux-ci en viennent à faire payer les élèves pour pouvoir vivre de leur métier.

 

 

 

AutreRegard012

 

 

 

- Des professeurs souvent absents, préférant travailler sur leurs terres pour pouvoir se nourrir.

- Des parents qui préfèrent voir leurs enfants les aider pour les travaux domestiques plutôt qu’aller à l’école.

 

 

 

AutreRegard013

 

 

 

- La malnutrition (chronique) et les maladies parasitaires ou autres empêchent les enfants de suivre correctement.

- Dans beaucoup d’écoles il n’y a pas de matériel : pas de cartable, la craie est rare, les rares pages de cahiers sont des trésors, pas d’affiches, pas de toilettes, pas de ventilateurs. Le ramassage scolaire est absent.

 

 

 

AutreRegard014

 

 

 

Texte en italique suivant, source :

Legal Support for Children and Women.

 

Un proverbe cambodgien dit que " les hommes sont semblables à l'or et les femmes semblables à un morceau de tissu de lin blanc. " Même si l'or est jeté au feu, il reste le même après. En revanche, le tissu de lin blanc, une fois souillé, n'est plus d'aucune utilité". L'idée que les femmes et les filles sont des marchandises à vendre prédomine encore dans la société cambodgienne.

 

 

 

AutreRegard015

 

 

 

De même, la virginité y tient une place disproportionnée. S'il arrive qu'une fille soit droguée puis violée, sa valeur en tant qu'épouse désirable devient pratiquement nulle. Elle est non seulement tenue responsable de sa situation mais aussi du déshonneur porté à sa famille. Ce sentiment de honte reste profondément ancré en elle.

 

 

 

AutreRegard016

 

 

 

Par ailleurs, une telle mentalité misogyne et un faible niveau d'éducation conduisent bon nombre de femmes et de jeunes filles à faire des choix désespérés et à courir le danger permanent d'être dupées et vendues aux réseaux de prostitution.

 

 

 

AutreRegard017

 

 

 

La pauvreté, l'illettrisme, les problèmes familiaux ainsi que la discrimination sexuelle constituent des terrains propices au trafic des êtres humains, à l'exploitation, au viol et aux mauvais traitements.

De plus l'écart du taux d'alphabétisme entre les hommes et les femmes Cambodgiennes est de 20% : 84,7% et 64,7% respectivement.

 

 

 

AutreRegard018

 

 

 

La pauvreté pousse les filles et les femmes à essayer d'aider financièrement leur famille. Lorsqu'elles partent à la recherche d'un travail loin de chez elles, certaines peuvent se retrouver victimes des mensonges et des pièges des trafiquants. L'opinion publique estimant que des filles soi-disant " respectables " ne s'engageraient jamais dans de telles activités, ces filles subissent souvent la discrimination, l'humiliation, la diffamation et l'abandon. Elles deviennent ainsi plus vulnérables et susceptibles de tomber dans les réseaux de prostitution, attirées par de fausses promesses d'un emploi plus convenable ailleurs.

 

 

 

AutreRegard019

 

 

 

Très souvent, cela se traduit par ce qu'on appelle " l'esclavage pour dette. " La jeune fille est vendue au propriétaire d'une maison close. Ses revenus, qui lui sont confisqués, servent à rembourser la dette de sa famille et à rémunérer son employeur.

 

 

 

AutreRegard020

 

 

 

Les jeunes filles sont souvent contraintes au mariage précoce. De plus, il n'est pas rare que des parents forcent leur fille victime de viol à épouser le violeur. Malheureusement les apparences sont primordiales au Cambodge.

 

On assiste à une vente esclavagiste pure et simple des femmes pauvres aux étrangers (particulièrement aux Sud-Coréens) par leurs maris ou des filles par leur père.

 

Dans les yeux de la petite fille ci-dessous, toute la tristesse du Cambodge :

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Commentaires

soledad 11/01/2011 20:04


le temps cours aussi vite en cette année,
qu’en 2010, mais cette année,
j’espère arriver à mieux gérer mon temps
et avoir l’occasion de venir plus souvent
te rendre visite. Bisous
Ton reportage fait frémir...
C'est vraiment le pot de terre contre le pot de fer.
Je trouve que de nos jours cela ne devrait plus être,
et pourtant, cela devient un fait de plus en plus courant
et pas seulement au Cambodge...


Urban 11/01/2011 18:56


C'est certain que le levier de l'éducation permettra à ce pays avec ses jeunes générations de se construire ;)
Un beau photo reportage pour prendre conscience de notre chance .
Bonne soirée JY @ ++


Andrée 11/01/2011 15:47


merci pour ce reportage sur lequel tu as passé du temps ... c'est vrai que nous sommes attirés par les beautés du Cambodge .. et la pauvreté est criante , criante d'injustice.
Certains hommes se croient plus importants que les autres pour justifier leur richesse. Si chez nous cela existe, il y a quand même plus de protections que là bas.
bonne fin de journée


patriarch 11/01/2011 10:04


Mon vieil ami y est allé, une de ses filles et un de ses fils se sont mariés avec des cambodgiens (Frère et Soeur).

Beaucoup ont quitté le pays pendant les années noires et sont allés au Canada ou venus en France; Et en général, ce sont ceux de l'élite des cambodgiens, c'est même dommage...


Elly 10/01/2011 13:12


bouh... voilà un aspect bien moins exotique et touristique de ton voyage ! mais ton article ouvre les yeux sur la réalité, et c'est probablement le plus important !