Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Tulum, la dernière cité maya

Jean Yves
Tulum, la dernière cité maya
Tulum, la dernière cité maya

Juchée sur le sommet d'une falaise au pied de laquelle s'étale la mer des Caraïbes, Tulum est la seule cité maya fortifiée construite en bord de mer. Le nom actuel, qui lui a été donné au début du XIXème siècle, veut dire "muraille, fortification, château, clôture ". Son nom ancien était Zama ou Zana et signifiait "aurore" ou "là où le soleil se lève". Construite vers 1200 après JC, cette ville fut un "port" et aussi un centre commercial. Elle atteint son apogée deux siècles plus tard, après la chute de Mayapan, ville maya ayant succédé à Chichen Itza. Tulum : point vert Comme les autres agglomérations...

Les Mayas : maïs, cacao, tabac et haricots

Jean Yves
Les Mayas : maïs, cacao, tabac et haricots
Les Mayas : maïs, cacao, tabac et haricots

Plante divine chez les Mayas et les Aztèques, le maïs est associé à l'astre roi, le Soleil, symbole de la vie et de la résurrection. Selon le Popol Vhu (livre sacré des Mayas Quichés, rassemblant des textes antérieurs à la conquête espagnole sur la mythologie et la cosmologie de ce peuple), l'être humain aurait été façonné par les dieux avec du maïs, de l'eau et du sang de serpent. Des grains de maïs sont placés dans la bouche des morts lors des rituels funéraires. Le dieu du maïs (Yum Kah) était représenté comme un jeune homme, dont la tête était ornée d'un épi de maïs. Le hiéroglyphe de son nom...

Une cité maya du Yucatan : Chichen itza (2)

Jean Yves
Une cité maya du Yucatan : Chichen itza (2)
Une cité maya du Yucatan : Chichen itza (2)

Les constructions de cette partie de Chichen Itza réunissent ici les caractéristiques de l'architecture toltèque : portiques à colonnes, galeries, piliers, colonnes en forme de serpent, sculptures de Chac-Mool, jaguars et aigles, tzompantli ou mur des crânes et représentations de Quetzalcóatl (le Serpent à Plumes), baptisé Kukulcán en maya. On suppose que les Toltèques s'y établirent à la fin du IXème siècle. Leur présence dura jusqu'aux environs de l'an 1200 après J.-C. Une légende raconte les raisons de leur arrivée dans cette région : "Le dernier Roi-prêtre Quetzalcóatl de la région de Tula,...

Une cité maya du Yucatan : Chichen Itza (1)

Jean Yves
Une cité maya du Yucatan : Chichen Itza (1)
Une cité maya du Yucatan : Chichen Itza (1)

Deux secteurs à l'architecture fort différente coexistent à Chichen Itzá : le secteur sud, parfois appelé «Vieux Chichen», dont les édifices sont proches de ceux de la cité d'Uxmal, et un secteur nord, parfois appelé «Nouveau Chichen», aux bâtiments plus imposants, qui ressemblent à ceux du Mexique central, et plus particulièrement à ceux de Tula, la capitale des Toltèques. Pour leurs bâtiments, les Mayas construisaient généralement en premier lieu un noyau de béton fait de pierres concassées et de mortier (fait d'un mélange de chaux, de sable et d'eau). Ensuite, ils enrobaient ce mortier d'un...

Mayas : le cénote sacré de Chichen Itza

Jean Yves
Mayas : le cénote sacré de Chichen Itza
Mayas : le cénote sacré de Chichen Itza

Chichén Itzá est une ancienne ville maya située entre Valladolid et Mérida dans la péninsule du Yucatán. Jardin public de Mérida La construction d'une cité maya à cet endroit est due à la présence de deux puits naturels (cénotes) qui constituaient un trésor inestimable dans cette région dépourvue d'eau. Les cénotes sont des gouffres ou dolines d'effondrement des terrains calcaires situés au-dessus d'un réseau souterrain de grottes ou de rivières, remplis d'eau douce. Ci-dessous, le cénote Ik Kill près de Chichen Itza : Selon le livre sacré du Chilam Balaum, ces puits auraient été découverts au...