Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Cambodge : le marché de Battambang

Jean Yves

Battambang est située au nord-ouest du Cambodge. Reliant la région à Phnom Penh et à la Thaïlande, la ville est un lien vital pour le Cambodge. La partie principale de Battambang est située près de la Sangker, une rivière coulant à travers la province de Battambang.

 

 

 

Battambang111

 

 

 


 

BattambangCarte

 

 

 

Battambang est à 293 km de Phnom Penh et à 171km de Siem Reap (Angkor). Elle est la seconde ville du pays (population estimée en 2007 à 250 000 habitants). Les photos sont prises sur le marché de Battambang. Pas de vitrines réfrigérées comme en Europe pour la viande et le poisson. Mais ici pas d'odeurs nauséabondes comme sur le marché russe de Phnom Penh, les étals se situant principalement autour du marché central couvert. Cependant ce n'est pas engageant d'acheter de la viande sur ces marchés, à moins d'être aussi immunisé que les Cambodgiens.

 

 

Battambang112

 

 

 

La légende de Battambang

 

L’histoire aurait débuté à la mort d'un grand roi du Cambodge. Le fils de ce dernier aurait ordonné de couper du bois en vue de construire un pavillon pour la crémation du corps de son père. Parmi les bûcherons, se trouvait un homme qui voulait faire cuire du riz et qui n’ayant pas de cuillère pour le remuer, utilisa une branche de Rokar. Tout à coup, le riz devint noir, mais comme il avait très faim, il décida néanmoins de le manger. Cela le rendit très fort.

 

 

 

Battambang113

 

 

 

Il coupa le tronc d’un Kranhoung (un arbre dont le bois est dur comme le fer) dont il fit un gourdin qui allait devenir son arme personnelle. C'est ainsi qu'il gagna son surnom de Dambang Kranhoung.

 

 

 

Battambang114

 

 

 

Il devînt arrogant et voulut s’emparer du trône. Apprenant cela, le roi ordonna à plusieurs reprises à ses soldats de le combattre, mais en vain. Tous les guerriers capitulaient devant Dambang Kranhoung.

 

 

 

Battambang115

 

 

 

Le roi, désespéré, tomba malade et mourût. L’ancien bûcheron lança ses troupes sur la ville, prit possession du trône et régna sur l’ensemble du territoire.

 

 

 

Battambang116

 

 

 

Il demanda à ses soldats de rechercher tous les membres de l’ancienne famille royale, de les arrêter et de les tuer en les faisant brûler vifs. Un des fils, Siri Kumar, 5 ans, qui s’était enfui avec sa nourrice, fut capturé et jeté dans le feu. Alors que le soir pointait, un soldat, pris de compassion, le retira des flammes et le cacha dans la forêt. Siri Kumar n’était pas mort mais brûlé.

 

 

 

Battambang117

 

 

 

 

Plus tard, des moines vinrent dans la forêt, le virent et l’aidèrent à se rétablir. Siri Kumar ne pouvait pas marcher car il avait dû être amputé des bras et des jambes. Les moines qui l’avaient soigné le surnommèrent Bramm Kil.

 

 

 

Battambang118

 

 

 

Mais les astrologues royaux avaient prédit que le roi usurpateur, Dambang Kranhoung, ne pourrait régner que 7 ans 7 mois et 7 jours.

 

 

 

Battambang119

 

 

 

Il ne restait plus que sept jours avant la fin du règne. Un homme prédestiné devait venir et s’emparer du trône. Le roi affirma qu’il tenterait de tuer l’homme avec son bâton mais que s’il ne pouvait pas le faire, il accepterait sa défaite et cèderait son royaume pour éviter que le malheur ne s’abatte sur sa personne.

 

 

 

Battambang120

 

 

 

 

Le jour de la prédiction approchait et tout le monde attendait la venue de l’être prédestiné. Bramm Kil se reposait à l’écart lorsqu’un vieux brahmane à cheval lui apparut, transportant avec lui du riz, de l’eau et un grand sac contenant des habits royaux et une couronne. Il lui annonça :

"Tu ne peux voir l’homme prédestiné ; je te demande de prendre mon cheval et toutes ces choses. Si tu as faim, tu peux manger le riz et boire l’eau. Je vais rencontrer l’homme prédestiné et revenir t’en faire une description."

 

 

 

Battambang121

 

 

 

Sur ces entrefaites, le brahmane lui confia les rênes du cheval et s’en alla. Peu après, l’équidé se leva et tira violemment le bras de Bramm Kil qui, sous l’effet du choc se reforma. Il fit de même pour le second bras. Le prince attacha alors les rênes à ses jambes qui sous la poussée du cheval se reformèrent également.

 

 

 

Battambang122

 

 

 

Il mangea le riz et but l’eau, comme le lui avait recommandé le brahmane. Il sentit alors une force surhumaine envahir son corps et revêtit les habits royaux et la couronne. Il devint aussi beau qu’Indra. Il en déduisit qu’il était l’homme prédestiné et monta sur le cheval qui le conduisit au palais royal.

 

 

 

Battambang123

 

 

 

Le roi Dambang Kranhoung, qui attendait l’évènement, voyant arriver Bramm Kil, lui lança son gourdin pour le tuer, mais manqua sa cible.

 

Le bâton s'éleva dans les airs et disparut. Le roi Dambang Kranhoung fit alors une déclaration publique par laquelle il annonçait qu’il abdiquait au profit de Bramm Kil et se retira au Laos.

 

 

 

Battambang124

 

 

 

L'endroit où on retrouva le bâton prit le nom de Bat Dambang:"le bâton perdu retrouvé !"

On éleva alors une statue représentant Dambang Kranhoung à genoux, tourné vers l'Est (Phnom-Penh), présentant son bâton en signe de soumission au Roi et à l'Etat.

 

 

 

Battambang125

 

 

 

 

--------------------------------------------------

 

Du XVe au XVIIIe siècle, la région fut occupée par les armées siamoises qui forcèrent les habitants à quitter leurs terres. Elle resta siamoise jusqu'au début du XXè siècle.

 

 

 

Battambang126

 

 

 

En 1904 le Siam (la Thaïlande) dut reconnaître l’influence française sur la région. Le 23 mars 1907, un traité obligea le Siam à rendre des territoires qu’il occupait depuis la chute d'Angkor. Il s’agissait notamment de Battambang, Siem Reab et Angkor qui furent échangées contre la province de Trat et la région laotienne de Dach Se, dans le bassin du Haut-Mékong.

 

 

 

 

Battambang127

 

 

 

Pour commémorer le retour de Battambang et des deux autres provinces au Cambodge, une stèle fut érigée, représentant un soldat français d’un côté, et de l’autre, trois déesses symbolisant les trois provinces retrouvées. Ce monument trône aujourd’hui encore à Phnom Penh, à côté de l’horloge florale de Wat Phnom (photos ci-dessous) :

 

 

 

Phnom Penh128

 

 


 

Phnom Penh129

 

 


 

Phnom Penh130

 

 

 

En 1941, profitant de l’affaiblissement de la France et avec l’aide du Japon, la Thaïlande reprit les territoires qu’elle avait dû céder en 1907. Dans le même temps, un millier de prisonniers de guerre alliés de diverses nationalités furent utilisés avec des habitants locaux pour reconstruire la route n°5 qui relie Phnom Penh à Battambang. De plus, une campagne musclée de "thaïsation" fut entreprise dans la région afin de détruire les traces de culture khmère.

 

 

 

Battambang131

 

 

 

 


Battambang132

 

 

 

 

Sous la pression de la communauté internationale, la Thaïlande dut rendre les territoires en 1947. Depuis, même si la région est retournée au Cambodge, l’influence thaïlandaise demeure.

 

 

 

Battambang133

 

 

 

 

A l’arrivée des Khmers rouges, le 19 avril 1975, comme toutes les autres villes, Battambang fut vidée de ses habitants qui furent déportés dans des zones montagneuses reculées. Les anciens soldats de la république khmère, à qui on avait promis la vie sauve en échange de leur reddition, furent emmenés, officiellement pour être rééduqués, mais exécutés à la sortie de la ville. La province devint un site de tortures, d’exécutions et de famines.

 

 

 

Battambang134

 

 

 

La province de Battambang, connue pour être le grenier à riz du Cambodge, a une économie fortement axée sur l’agriculture et plus particulièrement sur la riziculture.

 

 

 

Battambang135

 

 

 

 


Battambang136

 

 

 

 


Battambang137

 

 

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Urban 08/06/2011 20:06


Un marché coloré et tous les membres de la famille doivent travailler ;) il y a même des petits métiers qui ici ont disparus :/
Bonne fin de soirée JY
@ bientôt !


patriarch 07/06/2011 10:29


Merci pour le tout.... et la chanson qui accompagne....


soledad 06/06/2011 20:06


C’est sous l’orage,
enfin, les orages,
une chaleur étouffante
que je passe te souhaiter
une bonne semaine…
Encore une fois, ton reportage,
c'est un plaisir des yeux et de la tête.
Merci pour le voyage.
Bisous et bonne semaine.


durgalola 06/06/2011 16:31


belles photos du marché.
Ce pays a aussi beaucoup souffert.
bonne journée