Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Sur le marché H'mong de Bac Ha (2)

Erwan
Nous allons parcourir le marché H'mong de Bac Ha où nous rencontrerons des H'mongs vendant les produits de leurs terres. Ci-dessous ces vendeurs de viande de porc sont bien loin de respecter les normes sanitaires européennes. Un peu plus loin, le bureau de tabac local où, pour quelques dongs (monaie locale), on peut fumer quelques pincées de tabac à l'aide d'une immense pipe en bambou. On en profite également pour aller faire un tour chez le coiffeur, et on termine la petite promenade en achetant un bol de piments à ces vieilles femmes descendues de leurs plantations.












BacHaBouch03





Le Carambolier

 

 

Il était une fois deux frères qui se partagèrent un héritage, à la mort de leurs parents.
L'aîné, cupide et avare, s'empara de tous les biens et laissa à son cadet et à sa femme seulement une paillote délabrée et un carambolier.


 










Mais les deux époux cadets prenaient soin de leur carambolier, si bien que l'arbre reprit vigueur et porta une quantité de fruits

Un jour, alors que les caramboles commencèrent de mûrir, un oiseau d'une taille extraordinaire, aux plumes multicolores, venait chaque matin en manger. Il était impossible pour ce couple de l'en chasser quoi qu'il fît.


 

 

 

 








L'épouse navrée se lamentait : "Malheur à nous, pauvres que nous sommes, nous comptons beaucoup sur ce que nous rapporte le carambolier et voilà que l'oiseau ravage tout. Nous connaîtrons probablement la faim".

 




Fumeur01






Mais oh Bouddha ! L'oiseau entendit les lamentations, se pencha et fit :
"Chaque carambole je mange, de l'or je rends, munissez-vous d'un sac de trois livres et suivez-moi pour en chercher". Apeurée, la femme se précipita dans la chaumière pour chercher son mari. Ils se concertèrent et décidèrent de coudre le sac suivant la mesure indiquée, dans l'attente d'un éventuel retour de l'oiseau.


 

 

 






 

 

 

 



 

 

 


Quelques jours plus tard, l'oiseau revînt, mangea plusieurs caramboles puis descendit de l'arbre pour inviter l'époux à prendre place sur son dos avec le sac. Puis ils disparurent ensemble à l'horizon. L'oiseau le transporta très loin avant d'atterrir sur une île déserte, remplie de pierres précieuses. Le cadet commença à en remplir son sac. Puis le volatile le ramena chez lui.

 


 

 







 

 

 

 

 


 

 



Depuis ce jour, le couple ne connut plus jamais la faim. Il venait en aide souvent aux pauvres. A l'occasion de la commémoration de la mort de ses parents, le couple invita l'aîné à venir chez lui. Plein de mépris pour le cadet, l'aîné et son épouse furent surpris devant l'opulence et la richesse du couple cadet.


 

 

 






 

 




Curieux, l'aîné chercha habilement à pénétrer le mystère. Son cadet, honnête et franc, n'hésita à lui raconter l'histoire de l'oiseau multicolore qui l'avait emmené chercher de l'or.
Le couple aîné proposa d'échanger sa fortune contre seulement la paillote et le carambolier juteux. Les cadets acceptèrent. Un jour, l'oiseau revint manger des caramboles et fit la même recommandation : un sac de trois livres pour aller chercher de l'or.



 

 

 







 

 

BachaPiment03

 


 



L'aîné, cupide et curieux, emmena deux gros sacs de six livres chacun et une fois sur place les remplit de l'or. Sur le chemin de retour, plié sous le poids démesuré de ces deux sacs, l'oiseau qui n'en pouvait plus, tangua et l'aîné fut balancé dans la mer et s'y noya.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre...

 

 

 

 

JFhomng

 

 

 

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Callophrys 24/01/2009 20:19

finir avec un tel sourire!!!
ce sont bien les pipes en bambou que tu nous montres??

:0091: lili Flore :0010: 23/01/2009 00:03

effectivement pour la viande c'est pas top, faut être habitué. Pas facile de mettre la pipe dans sa poche LOL. Demain si tu sort protège ton apn, avis de tempête annoncé, faudra mettre des semelles de plomb pour garder les pieds sur terre. Bigs bises

Soledad 22/01/2009 17:28

Bonsoir,
voilà qui me fait rire, alors qu'ici on nous fait tout un plat avec la chaîne du froid, et là bas, avec la chaleur, pas de frio ni de chaine du froid. Je ne pense pas que les habitants soient plus malades qu'ici. Une chose est certaine, ils sont moins aseptisés qu'ici....
Ici, la neige à fait sa réapparition, les routes sont dangereuses, il gèle, bref, l'hiver, toujours l'hiver...
Je te souhaite une agréable fin de journée.

Urban :0107: 21/01/2009 18:57

Pour te mettre en forme tu fumes le bambou et tu manges une poignée de piment ;)))
Bonne soirée Erwan

@++

les petits bretons 21/01/2009 18:54

Un marché comme on en verrait pas en France.
C'est très typique de ces contrés asiatiques et j'aime beaucoup ta série.
Un bel hommage à tous ces hommes et femmes du Vietnam.
A bientôt