Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Une ancienne capitale Khmère : Koh Ker

Jean Yves

 

Si Angkor est la cité la plus célèbre, elle n'était pas l'unique capitale du royaume. D'autres cités, parfois perdues dans les forêts, riches en ruines grandioses, pouvaient se parer du titre de capitale.

 

 

 

Koh Ker01

 

 

 

Après l’établissement de l’Empire Khmer dans la région d’Angkor (Roluos), Jayavarman IV déménagea la capitale en 928 à pratiquement 100 kilomètres au Nord-Est à Koh Ker. Capitale éphémère, occupée par un souverain dissident, son "activité" ne dura que vingt-cinq ans.

Un nombre important de temples a été construits sur ce site sous son règne, jusqu'à ce que son successeur retourne à Angkor.

 

 

 

 

Koh Ker02

 

 

 

 


Koh Ker03

 

 

 

Le site de Koh Ker est dominé par le Prasat Thom un temple montagne en forme de pyramide de 7 étages et de 40 mètres de haut, sur une base de 55 m2, s’élevant au-dessus de la plaine et les forêts alentours.

 

 

 

Prasat Tom01

 

 

 


 

Prasat Tom03

 

 

 


 

Prasat Tom02

 

 

 

Le long du site de Koh Ker se trouve de nombreux Prasat ou tours sanctuaires.

Tous ces temples sont très dégradés, d'une part par la végétation, d'autre part par la visite de nombreux pillards qui prélèvent statues et sculptures pour un commerce très lucratif.

 

 

 

TemplesSatellites01

 

 

 


 

TemplesSatellites02

 

 

 


 

TemplesSatellites03

 

 

 

Actuellement, chaque temple un peu important est gardé par un ou deux gardiens ou gardiennes.

 

 

 

Gardien01

 

 

 

 


Gardien02

 

 

 

La zone a seulement été déminée récemment (2008). Les équipes de déminage ont déterré dans le secteur 1 382 mines et 1 447 212 pièces d'engins explosés ou non. S'éloigner des chemins tracés serait encore dangereux.

 

 

 

Mine01

 

 

 

Ce site est situé à deux heures de Siem Reap par une piste maintenant entretenue. Cela donne à Koh Ker un côté attrayant de temples déserts, recouverts en partie par la forêt.

 

 

 

Chemin01

 

 

 

Le nom des rois de l'Empire khmer se termine toujours (ou très souvent) par le suffixe "varman" qui signifie "qui a pour cuirasse…", (ou "le protégé de …"). Le premier terme est une désignation de Shiva ou d'un autre dieu (Indra, Surya) ou d'une entité abstraite, tel que "Jaya" (Victoire), "Yasas" (Gloire) ou encore "Harsa" (Joie).

 

 

 

Koh Ker04

 

 

 

Ainsi Indravarma se traduit par "Celui qui a pour cuirasse Indra" ou "le Protégé de Indra", Jayavarman par "Celui qui a pour cuirasse la victoire" et Suryavarman par "Celui qui a pour cuirasse le soleil" ou "Le Protégé du Soleil".

 

 

 

Koh Ker05

 

 

 

Et, sans doute, pour rendre plus confuse l'histoire des Khmers aux futurs explorateurs, ces rois changent de nom à leur mort. Ce nom posthume est le seul qui sera par la suite utilisé sur les stèles.

Ainsi Suryavarman, "le Protégé du Soleil", devient Paramavinuloka, "Celui qui est parti au monde suprême de Visnu".

 

 

 

Stele01

 

 

 

Le roi accède normalement au pouvoir par voie de filiation, et les généalogies royales remontent aux origines mythiques du royaume. A ces origines se rattachent deux lignées dynastiques qui selon le schéma indien traditionnel sont respectivement "lunaire" et "solaire".

 

 

 

Koh Ker06

 

 

 

La lignée lunaire remonte au couple constitué par le brahmane Kaundinya et la naga Soma à l'origine de la naissance du Funan.

 

 

 

Koh Ker07

 

 

 

La lignée solaire descend d'un couple constitué par Kumbu (un sage ancêtre des kambuja) et de Mera, une "Apsara".

 

 

 

AsparaAngkorVat

 

 

 

Les Apsaras, littéralement "celles qui glissent sur l’eau", sont des nymphes célestes d'une grande beauté, sorties des flots lors du barattage de la mer de lait. Ce sont les compagnes des Deva autant que des Asura.

 

Les Deva (dieux en sanskrit, entité bienfaisantes) qui étaient alors mortels, épuisés par leur lutte pour la maîtrise du monde, ont décidé d'unir leurs forces à celles des Asura (êtres divins et puissants principalement connus pour faire le mal) afin d'extraire la liqueur d’immortalité, appelée l’amrita (l'ambroisie, dans la mythologie grecque), de la mer entourant le mont Méru.

 

 

 

AsparaBayon01

 

 

 

Après de nombreux efforts, le barattage produisit des objets et des êtres merveilleux dont les Apsaras.

Les Apsaras symbolisent le plaisir des sens et de l'esprit. On dit qu'elles connaissent 64 manières d'éveiller les sens.

 

 

 

AsparaBayon02

 

 

 

Les Apsaras sont ainsi associées aux rivières et à la mer (c'est l'équivalent des néréides de la mythologie grecque). On leur adjoint des oiseaux comme le cygne.

 

 

 

 

TemplesSatellites04

 


 

 

"En pleine mêlée de ronces et de lianes ruisselantes, il faut se frayer un chemin à coup de bâton pour arriver à ce temple. La forêt l'enlace étroitement de toutes parts, l'étouffe et le broie ; d'immenses «figuiers de ruines», achevant de le détruire, y sont installés partout jusqu'au sommet de ses tours qui leur servent de piédestal. Voici les portes ; des racines, comme de vieilles chevelures, les drapent de mille franges…" (Pierre Loti, le pèlerin d'Angkor)

 

 

 

TemplesSatellites05

 

 

 

Sources pour la royauté Khmer : "Les Khmers" de Bruno Dagens

 

Bruno Dagens :

Né à Nimègue (Pays-Bas) en 1935, il obtient le CAPES d’histoire et géographie et enseigne de 1964 à 1965 à Obernai. Puis il est détaché auprès du ministère des Affaires étrangères comme expert auprès de la Conservation d’Angkor de 1965 à 1969. Il intègre l’EFEO (Ecole Française d'Extrême Orient) en 1969, et reste en poste pour trois ans au Cambodge, effectuant parallèlement des missions en Inde…

 

 

 

 

TemplesSatellites06

 

 

 

Au Cambodge, il fait des recherches sur l’iconographie et l’architecture de monuments de la période angkorienne accompagnées de prospections systématiques.

Affecté à Pondichéry en octobre 1977, il assure la direction (par intérim) de la section d’indologie de l’Institut français de Pondichéry, entreprend des missions d’évaluation au Cambodge (EFEO/ministère des Affaires étrangères, avril 1985) et au Laos (Unesco, projet de restauration de Vat Phu, avril 1986).

 

 

 

TemplesSatellites07

 

 

 

Depuis février 1986, professeur d’histoire ancienne et d’archéologie de l’Asie du Sud et du Sud-Est (université Paris-III), B.Dagens est également responsable de programmes EFEO/ministère des Affaires étrangères/Unesco.

 

 

 

TemplesSatellites08

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Andrée 16/02/2011 21:16


ces temples presque mangés par la nature sont beaux et j'espère un jour visiter ce pays.
Bonne soirée


Urban 16/02/2011 20:12


Ca m'étonne toujours que l'on trouve des temples en forme de pyramide sur beaucoup de continents éloignés, ça a dû être un sacré travail de dégager ces vestiges de la forêt ;-)
Et j'ai aussi observer sur l'étang si je ne voyais pas glisser une apsaras :)
Bonne fin de soirée JY .


patriarch 14/02/2011 10:50


Elle devait-être très belle cette ville.

Sais tu que les bois au alentours de Verdun, peuvent-être encore dangereux...

belle journée.