Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Turquie : Anatolie centrale

Jean Yves

Anatolie vient du grec Anatolē, qui signifie "Orient" ou littéralement "Lever de soleil". Pour désigner la péninsule, le terme "d’Asie Mineure" est encore très utilisé de nos jours.

Ses hauts plateaux aux paysages de steppes sont soumis à une forte érosion.

L'élevage du mouton, du bétail, des chevaux et de la chèvre angora est pratiqué intensivement dans les prairies arides du nord. On y trouve aussi plusieurs lacs d'eau douce et des marais.

 

 

F01 Anatolie Centre

 

 

La région de l’Anatolie centrale, est l'une des sept régions de la Turquie. On la nomme l’Anatolie centrale du fait de sa localisation géographique sur la carte. Son altitude moyenne est de 1000 m. Sa surface de 151 000 km ² fait d’elle l’une des plus grandes régions turques. Elle couvre en effet 21% du territoire.

 

 

F02 Anatolie

 

 

Autrefois traversée par les grandes routes caravanières, le centre de l'Anatolie fut pendant des siècles le foyer de fructueux échanges entre la Perse et la Mer Egée.

La Route de la soie partait de Antalya, traversait la chaîne du Taurus, la Cappadoce, l'est de la Turquie, l'Iran et aboutissait enfin en Chine. Le long de cette route, tous les 30 km environ, des caravansérails permettaient à la caravane de se reposer gratuitement pendant trois jours.

 

 

F03 Caravansérail

 

 

Financés par les commerçants ou les sultans turcs, les voyageurs trouvaient à l'intérieur mosquée, chambres, Hammam pour hommes et femmes, pharmacie, médecins, maréchaux ferrants. Ils avaient également la possibilité de faire du troc de marchandises (cuirs, tapis…).

 

 

F04 Anatolie

 

 

Ankara, la capitale de la Turquie depuis 1923, est la seconde plus grande ville de Turquie (20 000 habitants en 1920, 5 millions en 2010) à partir de laquelle fut dirigée la guerre de libération.

 

 

F05 Ankara

 

 

Selon les sources historiques, Ankara fut fondée par les Celtes. Ces derniers arrivèrent en Anatolie au 3ème siècle av. J.C., venus d’Europe par les Balkans et les détroits. Ils fondèrent l’État galate, dont la première capitale connue fut Ankara, laquelle connut successivement la domination romaine, byzantine, seldjoukide et ottomane.

 

 

F06 Ankara

 

 

L'Anatolie centrale est la région d'au moins deux grandes civilisations antiques : celle des Hittites avec leur capitale Hattousa, (à 150 Km à l'est d'Ankara), et celle du royaume de Phrygie avec sa capitale Gordion (actuellement Yassihüyük à 70 km au Sud Ouest d'Ankara).

 

 

F07 Ankara

 

 

Selon la légende, le plus grand roi phrygien est Gordias, (XIIè siècle av JC)

 

Un jour, Gordias, pauvre paysan du coin, se rendit sur son char à l’assemblée populaire, dont les membres, violemment opposés, s’apprêtaient à élire le futur souverain. C'est alors que la prédiction d’un oracle (serait roi celui qui viendrait à eux sur son char) leur revint à l’esprit. Voyant Gordias entrer dans la ville sur son char à bœufs, ils l'élurent pour monarque.

 

 

F08 Char a Boeufs

 

 

Un char plein de légumes, devint par la suite le symbole de la Phrygie, symbolisant l'armée qui devait être toujours prête au combat.

 

C'est Gordias qui fonda la capitale, Gordion. Sans enfant, il adopta Midas. (Celui à qui Bacchus accorda un vœu lui donnant le pouvoir de transformer tout ce qu'il toucherait en or. Ne pouvant plus ni manger ni boire, pour se défaire de ce vœu, Midas alla se laver les mains dans la rivière Pactole). Par la suite, les rois phrygiens portèrent alternativement les noms de Gordias et Midas.

 

 

F09 Anatolie

 

 

Le timon du char du roi Midas était lié par le fameux "nœud gordien". Selon la prophétie, celui qui parviendrait à le dénouer deviendrait le maître de l’Asie.

En 337 av. JC., Alexandre le Grand tenta de défaire le nœud. Ne pouvant trouver une extrémité pour le défaire, il le trancha d'un coup d'épée. Alexandre poursuivit ensuite ses conquêtes jusqu'à l'Indus.

 

L'expression "nœud gordien" désigne, par métaphore, un problème inextricable, finalement résolu par une action brutale : trancher le nœud gordien.

 

 

F10 Noeud

 

 

Mais la plus importante des civilisations qui s’y développa fut celle des Hittites.

Ce sont eux qui firent une découverte encore plus importante que le bronze, l'étain et le plomb : ils découvrirent le fer, plus dur que le bronze, qui le remplaça pour la confection d'armes et d'outils. Fondateurs du premier grand État centralisé d'Asie Mineure, pendant quatre siècles, ils influencèrent la politique dans le monde méditerranéen.

 

 

F11 Hittites

 

 

Les Hittites se partagèrent avec les Égyptiens l'hégémonie du Proche-Orient.

La bataille de Qadesh aux environs de 1274 av. J.-C. opposa ces deux plus grandes puissances du Moyen-Orient : l'empire hittite de Muwatalli, et l'empire égyptien de Ramsès II. Cette bataille se déroula aux abords de Qadesh, dans le sud de l'actuelle Syrie. Sans vaincu ni vainqueur, elle mit fin à un long conflit entre ces deux puissances, partageant le monde antique en deux zones d'influence.

 

 

F12 Char Hittite

 Char hittite

 

Dans le sud de l'Anatolie centrale, se trouve la Cappadoce. Elle est hérissée de cônes volcaniques tels que l'Argée ou l' Erciyes Dag (3916m) et le Hasan Dag (3953m). C'est le pays des villages troglodytiques, des églises rupestres, des villes souterraines, des cheminées de fées (Pasabag).

 

 

F13 Cappadoce

 

 

A l'opposé d'Ankara, tout au sud, Les deux vastes bassins de la région sont la Plaine de Konya, et le bassin occupé par le Tuz Gölü (le Lac Salé).

 

 

F14 Lac Salé

 

 

Le Lac Salé (Tuz Gölü) est situé à 120 km au sud d'Ankara sur la route de la Cappadoce. C'est le deuxième plus grand lac de Turquie mais sa superficie varie en fonction des saisons et le lac atteint son niveau maximum de 1 à 2 mètres à la fin de l'hiver.

 

 

F15 Tuz Golu

 

 

En été, après évaporation il ne reste qu'un vaste marécage recouvert d'un dépôt de sel épais de 30 cm. Dû à sa haute salinité (33%), 300 000 tonnes de sel y sont obtenues par an.

 

 

F16 Lac Sale

 

 

La plaine de Konya est le grenier à blé de la Turquie : 50 % de la production nationale de blé se fait dans cette région. La culture de lentilles est également très répandue. Cette région est aussi connue pour son rendement en pommes de terre et en betteraves à sucre.

 

 

F17 Plaine Konya

 

 

Konya est la ville historique du soufisme et des derviches tourneurs.

Le grand poète mystique turc Mevlana (Notre Maître), dont la philosophie s’appuie sur la tolérance et l’amour de Dieu, vécut et mourut à Konya.

Il est l'auteur d'une importante œuvre écrite en persan dont le célèbre "Masnevi" composé de 45 000 vers. Selon lui, les arts tels que la poésie, la danse et la musique aident les fidèles à se rapprocher de Dieu.

 

 

F18 Derviches

 

 

C’est notamment le cas de la danse dite "semâ", danse giratoire qui consiste à reproduire le mouvement des corps célestes autour du soleil :

Le danseur pivote sur le pied gauche en traçant un cercle autour de la piste, tout en tournant sur lui-même, d’abord lentement puis très rapidement, jusqu’à ce qu'il atteigne une forme de transe, durant laquelle il déploie les bras, la paume de la main droite dirigée vers le ciel dans le but de recueillir la grâce divine, celle de la main gauche dirigée vers la terre pour l’y répandre.

 

 

F19 derviches Tourneurs

 

 

Après sa mort, son fils fonde l’ordre des derviches tourneurs et enracine la cérémonie du semâ dans la région. Mevlana repose dans le mausolée vert, (Yesil Türbe) devenu symbole de la cité.

 

 

F20 Yesil Turbe

 

 

F21 Konya

 

 

 

Commentaires

Urban 08/03/2014 14:21

Ils sont beaux tous ces paysages, l'Anatolie, la Cappadoce et la vue sur le lac salé :-) bon week-end JY @ +

dom 07/03/2014 20:10

je ne savais pas qu'il y avait des hlm en Turquie , c'est vrai , on y pense pas ... bon week-end JY

jean le francilien 06/03/2014 10:17

Bonjour Jean Yves...on ne se lasse jamais de tes reportages....et dans ce dernier j'ai remarqué que les Celtes sont en partie a l'origine de la Turquie.....on comprend qu'ils se veulent
européens.....
Amitiés
Jean

durgalola 03/03/2014 18:23

merci pour toutes tes photos et les paroles de Mevlana sont toujours d'actualité.
Bonne journée

Pascale☼Nokomis 03/03/2014 17:39

Du désert à l'urbain, en passant par les Derviches Tourneurs, merci pour ce bel article.
Bonne fin de soirée