Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Les minorités de Thaïlande (2) : les Hmong

Jean Yves

 

Les Hmong, un peuple épris de liberté. "Les légendes hmong racontent comment leurs ancêtres vivaient dans un pays glacé où les hivers étaient sévères et les nuits longues. On peut donc supposer qu'ils étaient arrivés en Chine par les hautes steppes du Tibet, de Sibérie et de Mongolie.

Les tentatives de domination des Chinois les ont poussés à entreprendre des migrations périodiques à la recherche de leur liberté."

 

 

J01 Hmong

 Enfant Hmong (Chiang May, Thaïlande)

 

"Vers 1850, ils s'étaient établis dans les montagnes autour de Luang Prabang au Laos. A la fin du XIXe siècle, plusieurs villages hmong étaient installés en Thaïlande.

 

La population actuelle se monte à près de 120 000 personnes réparties dans plus de 200 villages situés dans les provinces du nord de la Thaïlande. Les Hmong se sont répandus dans une région géographique plus vaste que toutes les autres tribus, à l'exception des Karen, à cause de leur recherche perpétuelle de terre cultivables et de leur désir d'indépendance."

 

 J02 Hmong

Enfants Hmongs près de Chiang Mai

 

 

J03 CartChiang

Carte Chiang Mai

 

 

Il y a encore quelques années, les populations minoritaires cultivaient surtout l'opium, une culture qui a complètement disparue de nos jours. Les Hmong (aussi appelé Méo par les Thaïlandais) étaient dans le passé l’ethnie la plus impliquée dans la production d’Opium en Thaïlande. Cette culture se pratiquait dans ce qu'on appelle le "Triangle d'Or", une région aux confins de la Birmanie, de la Thaïlande, du Laos et du Nord Vietnam.

 

 

J04 Triang Or

Carte du triangle d'or

 

 

Ce territoire était complètement fermé jusqu'en 1996 par les troupes du Seigneur de la Guerre Khun Sa. D'origine birmane, il était également appelé le "Seigneur de la Mort". Entre trafic d'opium et d'armes, son ambition était de créer un état indépendant Shan dans le nord-est de la Birmanie, à la frontière avec la Thaïlande. Mais il se rendit aux Birmans en 1996, son organisation et son armée furent démantelées. Khun Sa est mort à Rangoon (Birmanie) en 2007.

 

 

J05 Couteau

Couteau servant à récolter l'opium

 

 

Aujourd'hui, les Hmong cultivent essentiellement des fruits, des légumes, toutes sortes de plantes médicinales et également du riz.

 

 

J06 Riz

 

 

J07 Hmong

 Fleurs de gingembre utilisées pour soigner les rhumatismes

 

 

J08 fruits

 

 

"Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Gouvernement Nationaliste Chinois a essayé d'interdire aux Hmong de parler leur langue et de porter leurs vêtements traditionnels, mais avec peu de succès. De telles mesures oppressives exacerbaient leur détermination à rester indépendants."

 

 

J09 Hmong

 

 

"Les femmes hmong sont d'habiles brodeuses : tous les vêtements de la famille sont brodés de différentes couleurs chatoyantes. Elles utilisent également des morceaux d'étoffe de couleurs variées."

 

 

J10 Hmong

 Hmong du N.O.  du Vietnam


 

"Chez les Hmong, les unités sociales les plus importantes sont la famille et le clan. L'homme le plus âgé ayant virtuellement une autorité illimitée sur ses membres. Le respect de l'âge est d'une grande importance."

 

 

J12 Hmpng

 Hmong Fleur, N.O. du Vietnam

 

Bouddhisme, confucianisme et taoïsme sont incrustés dans les diverses croyances religieuses de l’ethnie Hmong.

Animistes, les Hmong croient que des êtres surnaturels participent à chaque aspect de la vie. Chaque village possède au moins un Chamane (femme ou homme) qui peut communiquer avec les esprits, les apaiser dans certains cas (maladie, etc…).

 

 

J13 Hmong

 Hmong Noir vendant du gigembre, N.O. du Vietnam


 

"Dans chaque maison, un emplacement est réservé à la prière.

Pour les Hmong, l’être humain possède 3 âmes : une qui reste avec le défunt et regagne la terre ; une deuxième qui part pour le grand voyage vers l’au-delà et la troisième suit le cycle de la réincarnation."

 

 

J14 Hmong

 Femme Hmong portant une botte de paille de riz, N.O. du Vietnam


 

"Selon les croyances hmong, il y a beaucoup d'esprits dans chaque maison. Les six plus importants esprits d'une maisonnée sont : les esprits de l'autel ancestral, l'esprit du pilier central (de la maison), l'esprit du foyer, l'esprit du poêle, l'esprit de la porte et l'esprit de la chambre à coucher. Tous sont des esprits "apprivoisés" et se distinguent des esprits sauvages qui vivent en dehors du village.

Certains Hmong croient qu'il y a un "Seigneur de la Terre" habitant chaque localité."

 

 

J15 Hmong

 Enfant Hmong, Thaïlande

 

"Les Hmong sont hospitaliers, toujours prêt à accueillir des étrangers et à leur donner la meilleure nourriture. Mais leur appétit pour des terres cultivables peut conduire les Hmong à de graves disputes entre eux."

 

 

J16 Hmong

 Enfants Hmong, Chiang Mai, Thaïlande


 

"Les Hmong se considèrent eux-mêmes comme un peuple né pour les vastes espaces des montagnes, sans limites physiques ni de temps. Des centaines d'années d'adversité ont forgé leur esprit d'indépendance : ils apprécient plus la liberté et la dignité qu'une vie facile. L'indépendance qu'ils recherchent n'est pourtant pas pour l'individu, mais pour le groupe familial, et la liberté qu'ils chérissent est la liberté du groupe."

 

 

J17 Hmong

 Femme Hmong du N.O. du Vietnam

 

Pendant la guerre d'Indochine (1945/1955) les Hmong s'allièrent avec les Français pour combattre les troupes d'Hô Chi Minh.

Avec l'arrivée des USA, ils reprirent leurs armes pour se battre aux côtés des Américains contre les nord Vietnamiens et contre le parti communiste du Laos (le Pathet Lao).

Des milliers d'entre eux périrent dans les combats.

Lorsque les Occidentaux quittèrent la région en 1975, les Hmong furent considérés comme des traitres. Oubliés par leurs anciens alliés, traqués, capturés, torturés ou exécutés par le nouveau gouvernement laotien, beaucoup prirent la fuite vers les États-Unis (où ils sont maintenant plus de 200 000), vers la France (plus de 10 000), ou vers d'autres pays.

 

 

J18 Hmong

 Hmong Fleur, région de Bac ha, N.O. du Vietnam

 

Parmi les Hmong présents en France, certains se sont installés en Guyane, où leur aptitude à cultiver est venue à bout de la forêt amazonienne. Répartis dans quatre villages, ils sont aujourd'hui les premiers producteurs de fruits et légumes de Guyane.  Voir :

 

 

J19 Guyane

 Cultures Hmong, forêt guyanaise

 

 

J20 Hmong

 Marché au village Hmong de Cacao en Guyane

 

http://objectif-cap-sizun-polynesie.over-blog.com/article-cacao-un-village-h-mong-en-guyane-41567697.html

 

 

Nombre de Hmong prirent la fuite vers la Thaïlande où ils vivront misérablement dans des camps. Des milliers de ces réfugiés ont été renvoyés au Laos il y a quelques années malgré les protestations internationales.

 

 

J21 Hmong

 Enfant Hmong, Chiang Mai, Thaïlande

 

 

Pour comprendre la tragédie du peuple Hmong, suivre les liens :

 

http://www.rfi.fr/contenu/20091229-hmongs-population-abandonnee-ballotee-lhistoire

 

Et :

 

http://touxoua.lyfoung.free.fr/AvenirHmong.htm

 

 

 

Source, pour les passages en italique :

 

"Peuples du Triangle d'Or" par Paul et Elaine Lewis.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

durgalola 05/09/2013 21:10

de très belles photos et un article bien documenté - bonne soirée

dom 03/09/2013 19:50

je viens d'en appredre beaucoup sur ce peuple en plus avec des photos bien colorées ... bonne soirée JY

Urban 02/09/2013 19:00

C'est toujours dramatique l'histoire de ces populations ballotées alors qu'ils ne veulent que vivre paisiblement , toujours de superbes clichés JY
Bonne semaine !

jean le francilien 02/09/2013 15:03

Bonjour jean Yves , en 1954 ,les paras retour d'Indochine nous parlaient de ces population avec beaucoup d'amitié et peut-être d'amour ,dans leurs propos . A chaque fois que ce soit par les
français ou les américains c'était l'abandon sauf ceux ayant un certain niveau ou de bonnes relations avec leurs"alliés"......dommage que ce soit souvent ainsi.
Merci et bonne semaine
Amitiés
Jean