Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Guyane : préparation du couac

Jean Yves

L'abattis est le système agricole ancestral des Amérindiens vivant en forêt depuis des millénaires. Cette pratique a été adoptée par les communautés qui se sont ou ont été installées en Guyane française (Noirs Marrons, Créoles, Haïtiens, Brésiliens, H'mongs, etc.). Le terroir forestier est défriché en partie : les arbres sont coupés sommairement et laissés sur la parcelle, qui est ensuite brûlée.

 

 

 

Couac001

 

 

 

Le brûlis intervient à la fin de la saison sèche, entre octobre et novembre, après le sabrage et l’abattage des arbres entre juillet et septembre. Le semis et la plantation des cultures commencent en novembre avec les premières pluies.

 

 

 

Couac002

 

 


Les plantes cultivées varient suivant les communautés. Chez les Noirs Marrons au Nord-Ouest de la Guyane, l’abattis est généralement consacré aux légumes dans sa première année de mise en culture, de sorte que les premières récoltes peuvent être effectuées à partir de mars.

 

 

 

 

Couac003

 


 

Une deuxième campagne de mise en culture se déroule entre janvier et mars. Elle concerne les patates douces et le manioc qui seront récoltés à partir de juillet. De manière générale, le manioc semble être la plante la plus cultivée dans les abattis. Durant la phase de croissance des cultures, les mauvaises herbes sont éliminées par le sarclage.

 

 

 

Couac004

 


 

 

On en cultive deux variétés principales :

Le manioc amer non consommable sans traitement préalable car les racines contiennent du cyanure.

Le manioc doux dont les racines sont directement consommables.

 

Consommées bouillies pour les variétés douces ou cuisinées après un processus de détoxification pour les variétés amères, les tubercules de manioc sont la base d’une vingtaine de préparations culinaires : farine de manioc (couac blanc, couac jaune), galettes de manioc (cassaves épaisses, cassaves fines), bière de manioc (cachiri), soupes, desserts sucrés, condiments pour accompagner les viandes et les poissons.

 

 

 

 

Couac005


 

 

 

Lorsque vous irez en Guyane, on vous proposera inévitablement de manger du couac. Il s'agit donc d'une semoule sèche, plus ou moins grossière, jaune vif, fabriquée traditionnellement à partir des variétés de manioc amer. Pour l'obtenir, on commence par éplucher les tubercules que l'on lave à grande eau.

 

Ci-dessous, au premier plan, des petits sacs de couac vendus sur le marché de Cayenne :

 

 

 

 

Couac006

 


 

 

Puis on les réduit en une pâte grossière à l'aide de la "planche à grager", une tôle ou une planchette criblée d'impacts de pointes. Aujourd'hui, un broyeur tend à remplacer cet instrument. La bouillie ainsi obtenue est ensuite introduite dans une "couleuvre", une vannerie tubulaire allongée, pourvue d'une boucle à chaque extrémité.

 

 

 

Couac007

 

 

 

La couleuvre est ensuite étirée pour presser la pâte et en exprimer le jus toxique (cyanure). Le jus toxique est récupéré puis détoxifié à son tour par une longue cuisson, et peut être consommé sous forme de soupe. Le tapioca se concentre généralement dans le bas de la couleuvre.

 

 

 

Couac008

 


 

 

La pulpe est effritée et tamisée à l'aide d'un manaré tressé pour extraire les fibres ligneuses et les gros morceaux. Cette semoule crue est alors grillée sur une grande platine en acier de diamètre supérieur à 1m, posée sur un feu.

 

 

 

Couac009


 

 

 

 

 

Couac09 2


 


Pendant cette opération, il faut veiller à retourner sans cesse la semoule pour éviter qu'elle ne s'agglomère. Cette semoule grillée est appelée "couac" ou "farine de manioc" (farinha de mandioca au Brésil).

 

 

 

 

Couac010

 

 

 

Le couac remplace le pain lors de tous les repas. Il peut être consommé seul (cru), en salade (façon taboulé), grillé à la poêle dans des matières grasses pour un accompagnement (plat nommé Farofa au Brésil), etc.

 

 

 

Couac011

 


 

 

De conservation longue et facile, nourrissant, naturellement déshydraté, il entre idéalement dans le menu des gens séjournant en forêt.

 

 

 

Couac012

 

 

 

 

 

 

Couac013

 

 

 


 

--------------------------------------------------------------

 

 

 

Gendarmerie de Grand Santi :

 

 

 

GendarmerieGdSanti01

 

 

 

 

GendarmerieGdSanti02

 

 

 

Deuxième campement sur le Maroni (en jaune sur la carte) :

 

 

 

CartMaroni002

 

 

 

 

 

Campement2 01

 

 

 

 

 

 

Campement2 02

 


 

Départ des enfants du village pour l'école :

 

 

Campement2 03

 

 

 

Campement2 04

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

satin 23/06/2013 17:19

Voilà de bien jolies images sur la fabrication du couac, je publie sur mon site une recette personnelle à base de cette fécule, et j'ai mis un lien vers votre blog, très bien documenté et illustré.

auframi-53 16/08/2010 08:32


Quel magnifique reportage, qui nous apprend beaucoup de choses sur coin de France méconnu.
Je reviendrai voir tes autres articles.
Belle journée "


Soledad 08/08/2010 13:45


Une petite visite dominicale,
quelques notes amicales
pour prendre de tes nouvelles.
Te remercier aussi pour tes passages
malgré mes absences...
Tes photos sont magnifiques. Quel beau
voyage encore une fois. Par contre, pour la
cuisine, je demande à voir, mais je me sens
réticente... Va savoir hein?
Bon dimanche et bonne semaine.
Bisous et à bientôt.


Urban 04/08/2010 20:29


Je veux bien manger les fruits qu'il y a sur l'étale , mais je n'ai jamais manger de manioc ;)
Bonne fin de semaine JY @+


jojo 03/08/2010 12:48


Quel plaisir de dérouler ce reportage dont les photos sont bien belles mais surtout , et c'est important , en parfaite osmose avec le récit . C'est souvent un leçon de géographie et d'histoire pour
mon petit fils . Il faut dire que les programmes actuels de l'Education Nationale sont pauvres .
Merci encore .
Amitié .
Jean et le petit-fils Geoffrey .