Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Cambodge : Angkor Vat

Jean Yves

"Au bout de la clairière réapparue, les tours du temple d'Angkor-Vat se dressent très haut ; elles ne sont plus, comme à midi, pâlies par un excès de soleil, presque nébuleuses; d'une netteté violente à présent, elles découpent à l'emporte-pièce, sur fond d'or vert, leurs silhouettes de tiares à plusieurs rangs de fleurons, et une grande étoile, l'une des premières allumées, scintille au-dessus, magnifiquement... Alors revient chanter en moi la phrase enfantine de jadis : «Au fond des forêts du Siam, j'ai vu l'étoile d'or se lever sur les grandes ruines d'Angkor. »(Pierre Loti, "Le pèlerin d'Angkor")

 

Ci-dessous, peinture de Louis Delaporte, explorateur français né à Loches le 11 janvier 1842 et mort à Paris le 3 mai 1925.

 

 

 

AngkorVat01

 

Maquette du temple :

 

 

 

AngkorVat001

 

 

 

Edifié par Suryavarman (le protégé du Soleil) qui a régné de 1113 à 1150, il est dédié à Vishnou (sa statue trônait à l'origine dans le sanctuaire central), et donc orienté vers l'Ouest. Selon la cosmologie indienne, la partie occidentale de l'univers est associée à Vishnou.

 

 

 

Vishnou

 

 

 

Le complexe d'Angkor Vat forme un carré de 1 500 sur 1 300 mètres. On estime à une trentaine d'années le temps de sa construction.

En France, vers cette époque, sous Louis VII et la célèbre Eléonore d'Aquitaine, on en est à la deuxième croisade, et l'évêque Maurice de Sully fait commencer la construction de Notre Dame de Paris (1163). Elle sera terminée vers 1300.

 

 

 

Angkor4

 

 

 

AngkorVat03

 

 

 

A sa mort, Suryavarman a pris le nom de Paramavisnouloka et le temple est devenu son mausolée. Au XIIIe siècle, l'Empire Khmer ayant adopté le bouddhisme, et Angkor Vat, de sanctuaire, est devenu "Vat", mot d'origine thaïe signifiant "monastère". Angkor voulant dire "ville" en khmer, je vous laisse le soin de la traduction d'"Angkor Vat".

 

 

 

AngkorVat04

 

 

 

Comme les autres "temples-montagnes", Angkor Vat est une réplique de l'univers. La tour centrale symbolise le mont Méru, entourée de pics plus petits (les autres tours), de cinq enceintes (les continents) et de l'océan (la douve). Pour faire simple, Angkor Vat est une pyramide à trois niveaux, chacun entouré d'une galerie avec quatre tours d'angle et quatre gopura (entrées) aux quatre points cardinaux. Le niveau du sommet porte cinq tours, celle du sanctuaire central et les tours d'angle.

 

 

 

AngkorVat022

 

 

 

Angkor6

 

 

 

Le mur d'enceinte du temple proprement dit (le quatrième en partant du centre) est en latérite et mesure 1023 sur 825 mètres. Le fossé qui en fait le tour est large de 200 mètres et est alimenté par la rivière de Siem Reap via un canal.

 

 

 

AngkorVat06

 

 

 

Deux chaussées digues permettent de traverser cette douve : l'une à l'Est, et la plus importante à l'Ouest.

 

 

 

AngkorVat07

 

 


 

De cette dernière, une large voie de 250 mètres de long sur 12 mètres de large, pavée de blocs de grès, bordée de naga-balustrades représentant l'arc en ciel, pont symbolique entre le monde des hommes et celui des dieux, conduit au gopura (entrée) de la troisième enceinte.

 

 


 

AngkorVat08

 

 

 

Au-delà de l'entrée, les murs commencent à se peupler de "devata", divinités féminines de la mythologie indoue. On en compte plus de cinq cents sur tout le site.

 


 

AngkorVat09AngkorVat010

 

 

 

 

AngkorVat011

 

 


 

Le mur de la troisième galerie (la galerie extérieure du temple) sert de support à une série de bas-relief qui se déroule en une bande de 2 mètres de haut sur 600 mètres de long. Ces bas-reliefs sont comme un livre ouvert sur la mythologie indoue et sur l'histoire des rois Khmers de l'époque.

 

 


 

AngkorVat013

 

 

 

 AngkorVat012

 

 

 

 

 AngkorVat014

 

 

 


Certaines parties luisantes laissent supposer l'application d'un vernis protecteur. En certains endroits, on remarque la trace de pigments rouges, noirs ou dorés.

En raison de la destination funéraire d'Angkor Vat, certains experts pensent que les bas-reliefs devraient être lus dans le sens contraire aux aiguilles d'une montre.

 

 

 

AngkorVat015

 

 

 

 


 

 

AngkorVat016

 

 

 


 

AngkorVat017

 

 


 

Douze escaliers très raides, inclinés à 70 degrés, dont les dimensions respectives de la marche et de la contremarche sont inversées par rapport aux normes habituelles, mènent au quadrilatère de 60 mètres de côté de la première galerie.

 


 

AngkorVat018

 

 


 


 

AngkorVat019

 

 

 


Les pavillons d'angles sont des prasat, dont la disposition en quinconce renvoie aux cinq pics du mont Méru. Le prasat central domine le tout de ses 42 mètres de hauteur. Palais des dieux sur le mont Méru, ce troisième étage n'était accessible que par le prêtre et le souverain.

 

 


 

AngkorVat020

 

 

 


 


 

AngkorVat021

 

 


 

Les cinq prasat du sommet ne sont pas les seuls tours sanctuaires du temple. Il y a douze prasat en tout, douze escaliers pour le deuxième étage, autant pour la plate-forme sur laquelle se dresse le temple, et douze escaliers pour accéder au troisième étage et douze entrées pour la troisième enceinte. Douze, nombre empreint de symbolisme astrologique.

 

 


 

AngkorVat05

 

 

 

"L'une de ces tours colossales à profil de tiare, qui apparaissent de si loin dans la plaine, s'élève au bout de chaque branche de la croix formée par les quatre nefs, et, au-dessus du Saint des Saints où ces nefs se rejoignent, une cinquième tour encore, la plus étonnante et la plus compliquée, surpassant toutes les autres, domine d'une hauteur d'environ soixante-dix mètres l'épais linceul vert de la forêt. D'après un lettré chinois qui visita ce mystérieux empire à la veille de son déclin, vers le treizième siècle, et qui nous a laissé les seuls documents connus sur sa splendeur, cette tour centrale était couronnée d'un lotus d'or, si grand, que, de tous les points de la ville aujourd'hui ensevelie, on voyait briller en l'air sa fleur sacrée". (Pierre Loti).

 

 

 

AngkorVat027

 

 

 

La perfection d'Angkor Vat est due aux respects de certains paramètres :

 

L'allée entre le pavillon d'entrée et le temple est presque deux fois plus longue que la façade Ouest. Il est donc possible d'appréhender l'ensemble du monument puisqu'il est à une distance égale à deux fois sa plus grande dimension.

 

 

 

AngkorVat023

 

 

 


Chacune des trois terrasses est deux fois plus haute que la précédente et deux fois plus petite en superficie, empêchant ainsi la galerie de la terrasse inférieure de cacher celle de la terrasse supérieure.

 

 


 

AngkorVat024

 

 


 

Chaque terrasse est décalée vers l'Est, c'est-à-dire à l'opposé de l'entrée, par rapport à la précédente, pour que le monument ne donne pas l'impression de tomber vers l'avant.

 

 


 

AngkorVat025

 

 

 


Comme plusieurs Temples khmers, Angkor Vat comporte, au centre du sanctuaire, un profond puits qui représentait les Enfers opposés au mont Méru.

 

 


 

AngkorVat028

 

 

 

Les fouilles effectuées dans ce puits en 1935 ont permis de découvrir, à 23 m de profondeur, le dépôt de fondation du Temple sous la forme de deux blocs de latérite superposés qui enfermaient dans une cavité circulaire, creusée dans le bloc inférieur, deux feuilles d'or martelé, posées sur de la latérite concassée, séparées entre elles par quatre autres feuilles d'or de forme carrée, recouvertes de sable pur très fin, auquel étaient mêlés deux saphirs de couleur blanche.

 

 

Sources pour l'article : Marilia Albanese "Angkor"

 

 

 

AngkorVat029

 

 

 

"Ces enceintes colossales et ses tours, qui viennent de nous apparaître comme quelque mirage de la torride chaleur, ce n'est pas la ville même, mais seulement Angkor-Vat, son principal temple.

La ville, Angkor Thom, on nous dit qu'elle gît plus loin, immense et imprécise, ensevelie sous la forêt tropicale." (Pierre Loti, "le pèlerin d'Angkor")

 

 

 

AngkorVat030

 

 

 

En descendant l'escalier encadré par ces deux nagas, on pénétrait dans la ville là où aujourd'hui poussent ces arbres.

 

 

 

AngkorVat031

 

 

 

Marilia Albanese :

Titulaire d'une maîtrise de sanscrit et de civilisation indienne, diplômée de langue hindi et culture indienne, Marilia Albanese dirige la section lombarde de l'Instit italien d'Afrique et d'Orient et coordonne l'enseignement assuré à l'Ecole des langues et cultures orientales de Milan. Ses recherches sur l'art indien l'ont amenée à entreprendre des voyages en Indochine et notamment au Cambodge pour étudier la civilisation khmère à la lumière de la symbolique hindoue.

 

 

Les bassins miroirs devant le temple, fournissant une image réfléchie du temple montagne, représentent la partie "enfouie" du Meru qui s'enfonce sous le sol autant qu'il s'élève au-dessus.

 

 

 

AngkorVat026

 

 

 


 

AngkorVat027

 

 

 


 

Commentaires

CAMBODGE 02/04/2011 07:11


Pour la petite histoire, toutes les devatas des temples d'Angkor ont la bouche fermée.. sauf une qui a la bouche ouverte!


Urban 23/03/2011 20:26


On n'imagine pas aujourd'hui ce genre de projet pharaonique, il devait y avoir bien du mouvement sur le chantier d'Angkor et je pense que les magnifiques bas reliefs et autres sculptures ont dû
prendre bien du temps ;)
Bonne fin de semaine JY .


Durgalola 22/03/2011 22:32


c'est drôlement beau
c'est un voyage dont je rêve !
bonne soirée


patriarch 22/03/2011 08:03


Merci pour le tout, un peu long à lire en une seul fois.

Mais quel beau pays à visiter et essayer de comprendre cette culture ancienne....Belle journée.