Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Cacao : un village H'mong en Guyane

Erwan

Les Hmong sont un peuple d'Asie, originaire des régions montagneuses du sud de la Chine (spécialement la région du Guizhou) au nord du Viêt Nam et du Laos.

Les Hmong sont arrivés en Guyane en 1977 fuyant le communisme du Laos (le Pathet Lao), après avoir séjourné dans les camps de réfugiés de Thaïlande.

 

 

 

 

CartGuyane02

 

 

 

 

 

 

 

Cacao001

 

 

 

 

 

Encadrée par des missionnaires et pendant les trois premières années subventionnée par des associations et la DASS, la migration Hmong n'a pas été forcément bien accueillie au départ en Guyane.

 

 

 

 

 

Cacao002

 

 

 

 

 

 

À force de défrichements, constructions, amendements, et en dépit des sols très pauvres, acides et difficiles à travailler, l'organisation en coopérative a payé. Les Hmong ont réussi là où les Guyanais et les administrations avaient échoué.

 

 

 

 

Cacao003

 

 

 

 

Actuellement, ils font partie du "paysage" et le problème d'intégration ne se pose plus.

 

Ils sont répartis en trois villages :

- Cacao créé en 1977 en pleine forêt, d'accès peu facile.

- Javouhey, fondé en 1979, à 30 km de Saint-Laurent-du-Maroni, sur le site de l'ancienne léproserie de l'Acarouany.

- Rococoua, fondé en 1990 aux environs d'Iracoubo avec une quinzaine de familles.

 

 

 


Cacao004

 

 


 

 

 

Cacao005

 

 


 

C'est à Cacao qu'a été réalisée la plus importante implantation : 500 personnes sont arrivées à la fin de l'année 1977.

Une deuxième implantation a été réalisée quelques mois plus tard, sur la commune de Mana, à Javouhey. 350 personnes sont arrivées à la fin de l'année 1979.

 



Cacao006

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus un point Internet installé dans un snack-bar (ouvert par un Breton) dans le village. Dessous, on retrouve les constructions typiques des maisons H'mong, avec leur toit dit "en carapace de tortue".

 

 


 

 


 

 

 

 

Cacao007


 

 

Ils ont vite retrouvé leurs habitudes du Laos : culture de la terre pour produire les fruits et légumes dont ils avaient besoin, et élevage de porcs, vaches et poules pour la viande, sans compter la chasse et la pêche qu’ils pratiquent encore largement aujourd’hui. Ils excellent aussi dans l'art du tissage.

 



Cacao008




 Cacao009

 

 


Les Hmong produisent l'essentiel des fruits et légumes locaux vendus sur les marchés et dans les supermarchés de Guyane (20 à 30 t/semaine pour les seuls marchés de Cayenne, Saint-Laurent-du-Maroni et Kourou).

 

 

 

 

Cayenne010 2

 

 

 


 

 

 

 

Le manque de coordination entre les exploitants agricoles a mené à la culture des mêmes fruits et légumes par tout le monde (citrons, ramboutans...), ce qui amène à une surproduction et à un effondrement des prix au plus fort de la saison.

 




Cayenne011 2




 

Les Hmong de Guyane représentent une toute petite partie de l'énorme diaspora hmong à travers le monde, depuis le Sud de la Chine jusqu'aux Etats-Unis ou encore en France métropolitaine.

 

 


Cacao010 

 


Un marché a lieu tous les dimanches au village Hmong, attirant de nombreux visiteurs venus de Cayenne. On peut y déguster en plein air les soupes et autres plats préparés par la communauté.

 



Cacao011

 

 



Cacao012

 

 

 

 


 

 

 

Cacao013

 


 


Et il n'est pas rare d'y rencontrer des Hmongs ayant quitté la vie trépidante des grandes villes métropolitaines (Lyon par exemple) pour venir s'installer à Cacao, où ils trouvent une vie moins stressante et plus en rapport avec la nature.

 


Cacao015

 

 

Aujourd'hui, bien que le peuple hmong soit intégré à la vie laotienne, une partie non quantifiable de Hmong est réfugiée dans la jungle, car traquée par les armées laotienne et vietnamienne pour avoir aidé les Français pendant la guerre d'Indochine puis les Américains pendant la guerre du Viêt Nam. En 2005, ils n'y sont plus que 8 000 alors qu'ils étaient plus de 30 000 il y a une dizaine d'années.

 

 


Cacao014

 

 

 


 

 

 

 

Cacao017

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

LG 10/03/2016 12:19

Bien clair cet exposé! Merci! Je cherchais des infos suite à une conversation avec une collègue enseignante repartant (avec plaisir!) vivre et travailler en guyane qui avaient évoqué les Mong avec une certaine admiration.

david "le migouden" 23/01/2010 18:31


Je suis un autre breton installe au Vietnam depuis 6 mois. Je suis tombe sur votre blog en faisant des recherches sur les h'mong car j'ai eu la chance de les cotoyer lors d'un sejour a Sapa, pres
de la frontiere chinoise. Du coup j'ai mis votre blog en lien sur le mien...
Merci pour votre reportage.


Miss Art 30/12/2009 12:39


Extraordinairement Magnifique, 2 mots pour définir ton reportage et la population H'mong.
Qui donne réellement le goût de la découverte d'autrui. Bravo!!
C'est décidé j'irai à Cacao en toute humilité et avec beaucoup de respect
Joyeuses fêtes et longue vie à ton blog.


bellamy 30/12/2009 10:17


Décidément , tu a s bien fait ami de passer sur mon blog . Tes reportages sont superbes , textes et photos .
A plus ami .
Jean Bellamy dit pépé .


tequila del mar 25/12/2009 18:16


Bonsoir Erwan, rien à voir avec ton article que j'ai bien aprécié, mais je passais surtout pour te souhaiter un Joyeux Noël à toi et tous ceux qui t'aiment.
Nedelec Laouan !