Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Audierne : Route de l'Amitié 2011

Jean Yves

Du 29 juillet au 1er août au matin, Audierne accueillait les bateaux de la Route de l'Amitié.

Cette fête de la mer a été créée par l’association La Fête du vent et de la Mer (dont le président est Monsieur Bruno Le Port) le 17 novembre 1995. Elle donnera naissance à la 1ère Route de l’Amitié le 5 juillet 1998.

 

 

 

RouteAmitie01

 

 

 

C'est une grande fête maritime qui se déroule tous les deux ans. Elle est marquée par la grande diversité des voiliers qui y participent alliant vieux gréements, yoles et bateaux de plaisance.

 

 

 

RouteAmitie02

 

 

 

En marge des voiliers, de nombreuses animations sont proposées sur les quais, allant d'expositions d'artisans d'art en rapport avec la mer…

 

 

 

RouteAmitie03

 

 

 

 

RouteAmitie04

 

 

 

…jusqu'aux chants de marins et spectacles divers.

 

 

 

RouteAmitie05

 

 

 

Une armada de 180 bateaux (soit plus de 750 plaisanciers) partira d'Audierne le lundi 1er août (très tôt le matin en fonction de la marée) pour une semaine de navigation côtière le long des côtes du Finistère et du Morbihan. Première étape à Loctudy…

 

 

 

006Loctudy

 

 

 

…la seconde à Concarneau. La troisième étape fait entrer l'armada dans les eaux morbihannaises jusqu'à l'île de Groix, la quatrième étape est le petit port du Bono à l'entrée du Golfe du Morbihan. Puis départ le vendredi 5 août pour l'île d'Houat et enfin l'armada finira son périple le dimanche 7 août en jetant l'ancre à Port Louis, près de Lorient.

 

 

 

CarteRouteAmitie

 

 

 

 

30 bateaux participent à l'assistance et à la sécurité : les comités locaux des pêches, la SNSM, la gendarmerie maritime et le milieu maritime sont mobilisés pour cette manifestation.

 

 

 

RouteAmitie07

 

 

 

Les bénévoles sur lesquels s'appuie l'organisation de la Route de l’Amitié sont autour de 800. Chargés entre autre de l'organisation de la fête sur les quais des différents ports, ils mettent en place les podiums…

 

 

 

RouteAmitie08

 

 

 

…et préparent les repas du pêcheur qui seront servis tant aux membres de la flottille qu'aux nombreuses personnes attendues le long du parcours.

 

 

 

RouteAmitie09

 

 

 

 

La fête à Audierne se termine le dimanche soir par un magnifique spectacle donné par le Bagad et le Cercle Celtique de Beuzec Cap Sizun,

 

 

 

RouteAmitie010

 

 

 

 

RouteAmitie012

 

 

 

 

RouteAmitie011

 

 

 

Suivi par un feu d'artifice.

 

 

 

RouteAmitie013

 

 

 

 

RouteAmitie014

 

 

 

On estime le nombre des spectateurs à 40 000 environ pendant la durée de la manifestation.

 

 

 

RouteAmitie015

 

 

 

Battue par la houle et ouverte aux vents dominants d'Ouest / Sud-Ouest, la baie d'Audierne est un immense croissant de lune hérissé d'écueils à ses extrémités : Elle est fermée au Nord par la redoutable chaussée de Sein et, au Sud, par la Pointe de Penmarc'h.

 

 

 

RouteAmitie016

 

 

 

Sur ce littoral, l'estuaire du Goyen constitue le seul véritable havre naturel. L'abri formé par le premier méandre de l'estuaire du Goyen est en mesure d'offrir un refuge aux navires basés à Audierne ou y relâchant.

 

 

 

RouteAmitie017

 

 

 

Au Haut Moyen-âge débarquent les Bretons d’Angleterre : en témoignent encore les "plou" ou "plo" et les "tré" nombreux dans les toponymes actuels de Bretagne.

Au XIème siècle, un terme nouveau se répand en Bretagne : le "Ker" ou "Kar" venu du Gallois "Kaer", la forteresse. Il désigne une petite agglomération.

 

 

 

RouteAmitie018

 

 

 

A la même époque, un prénom féminin fait un véritable succès : Hodierna, nom primitif d'Audierne. En l’an 1050, la première abbesse de Locmaria (quartier de Quimper) porte le nom d’ Hodiern.

 

 

 

RouteAmitie019

 

 

 

Le terme "Kaer Hodiern" apparaît par écrit à Esquibien en 1294.

Dans les cartes marines du cartographe Génois Pétrus Vesconte de 1321, on relève le nom d'"Odierna". Sur une carte hollandaise de 1580 on peut lire :"Odjern".

Jean Baptiste Ogée (ingénieur géographe à Nantes, 1728 / 1789) donne pour étymologie d'Audierne, Aod thiern, "grève du thiern ou du prince".

 

 

 

RouteAmitie020

 

 

 

Audierne doit son origine au port établi à l’entrée de la rivière appelée Goyen.

 

 

 

RouteAmitie021

 

 

 

A propos d'Audierne, on rencontre donc les appellations suivantes : Odierna (en 1313 et en 1339), port de Goezian (1410-1411), Trefgoazien (en 1507), Treffgoazien (au XVIIème siècle).

 

 

 

RouteAmitie022

 

 

 

Au XVIème le port d’Audierne et celui de Penmarc'h étaient alors les deux principaux ports de commerce bretons.

 

 

 

RouteAmitie023

 

 

 

Tous ces navires sont équipés de voiles faites en Bretagne, plus exactement en Cornouaille, dans le Sud Ouest du Finistère. Elles étaient fabriquées à Locronan, près de Douarnenez. Voici ce qu'écrit Irène Frain dans son livre "Quand les Bretons peuplaient les mers " :

[La Cornouaille est le paradis du lin. On réclame de partout les toiles de Locronan. Elles sont devenues si célèbres qu'on les appelle du village du nom où on les produit, ou du port d'où on les expédie... Pouldavid (ancien port de Douarnenez) est le port Breton d'où partent les voiles de Locronan, et (les Zélandais) appellent toute voile un "poldavy"].

 

 

 

RouteAmitie024

 

 

 

 

RouteAmitie025

 

 

 

Cette période dura jusqu’aux désordres de la Ligue (guerres de religion). A cette époque, La Fontenelle, brigand de grand chemin et opportuniste politique, pille la région. Les industries ferment leurs portes et ne les rouvrent qu’après la signature de l’Edit de Nantes en 1598.

 

 

 

RouteAmitie026

 

 

 

Les commerçants, armateurs et maîtres de barque, retrouvent alors leur richesse d’antan. Une grande partie des monuments, églises, maisons de maîtres de barque, des armateurs, des négociants date de cette période.

 

 

 

RouteAmitie027

 

 

 

A la fin du XVIIIème siècle, le port d'Audierne est décrit en ruine par plusieurs témoins. La concurrence des grandes compagnies maritimes anglaises et hollandaises et les incessantes guerres de la monarchie française depuis la fin du XVIIème siècle ont miné l'activité de cabotage des marins Audiernais.

 

 

 

RouteAmitie028

 

 

 

L’invention de Nicolas Appert en 1804 concernant la méthode de conservation des substances alimentaires par chauffage, favorise les conserveries et le renouveau de la ville. On y comptera jusqu'à 18 usines.

 

 

 

RouteAmitie029

 

 

 

La construction du môle du Raoulic, de 1847 à 1852, fixe la position du chenal, jusqu’alors incertaine. Audierne revît autour de son port.

 

 

 

RouteAmitie030

 

 

 

Une autre pêche (langoustes et crustacés) prend, à la fin du XIXème siècle, une importance considérable. Grâce à la mise au point de nouvelles techniques de pêche (casiers) et de conservation (viviers : dans les navires et à terre), la commercialisation se développe rapidement. Jusqu’aux années 1960, Audierne sera, avec Camaret, l’un des deux plus grands ports langoustiers français.

 

 

 

RouteAmitié031

 

 

 

Aujourd'hui, le port compte encore une cinquantaine de bateaux, partagés entre fileyeurs et ligneurs. Tous les jours, les 4 ou 5 hommes d'équipage d'un fileyeur calent leurs filets sur les fonds de la mer d'Iroise et les relèvent chaque nuit. Leurs prises sont constituées de lottes, de barbues, de saint-pierre, de turbots, mais aussi de homards et de langoustes.

 

 

 

RouteAmitie032

 

 

 

Commentaires

Urban 13/08/2011 10:21


180 bateaux, ça représente déjà une belle flotte et les vieux gréements sont superbes avec leurs voiles écarlates sans oublier les belles bretonnes ;-)
Bon week-end JY @+


durgalola 12/08/2011 21:51


très belles photos à donner envie de retourner en Bretagne.
et aussi deux beaux portraits !! j'aime beaucoup
bonne soirée


L'angevine 10/08/2011 08:13


lorsque je séjournais à Bandol,j'ai assisté au tour de france à la voile et je suis passée à la TV!!!et devines de quelle façon,entrain de faire des photos!!!!
passe d'agréables moments et bisous


durgalola 09/08/2011 16:24


les photos ne veulent pas s'afficher, je reviendrai un autre jour.
bonne fin de journée