Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audierne Polynésie Bretagne : Contes et légendes, Histoire. Minorités ethniques : Thai, H'mongs, Boni, Saramaca Civilisations disparues : Angkor (Camboge),Minoenne (Crète), Mayas et Aztèques (Mexique). Sud Maroc, Thaïlande

Vietnam : Saïgon, le marché de Ben Thanh

Erwan
 
C'est le plus vieux et le plus grand des marchés de Saïgon. Signalé par un beffroi, il occupe 11 000 m2 et fut inauguré en 1914. A demi-couvert, c'est un vrai labyrinthe où l'on trouve tout ce que l'on a besoin dans des échoppes guère plus larges qu'un couloir d'appartement.








Ne me demandez pas le nom de ces produits séchés qui se trouvent dans ces sacs,  mais ce proverbe chinois vous rassurera :

"A Canton, on mange tout ce qu'il y a sur terre sauf les avions, et tout ce qu'il y a dans les mers à l'exception des bateaux."






Suite de la visite avec une légende vietnamienne sur la cupidité :

Jadis vivaient deux frères qui héritèrent de leurs parents d'une fortune assez importante. Leur vie commune fut sans histoire jusqu'au moment où l'aîné se maria. Un jour, celui‑ci ‑ homme cupide ‑ dit au cadet :

« Nous allons partager l'héritage laissé par nos parents. Comme tu es encore trop jeune pour prendre en charge toute cette fortune, je te laisserai une machette avec laquelle tu pourras gagner ta vie ».


 

 


 

Le petit frère avait un cœur  d'or, il accepta la proposition sans mot dire. Chaque jour, il entrait dans la forêt pour chercher du bois. La nuit, tantôt il demandait asile chez des braves gens, tantôt dormait à la belle étoile ou sous un pont, n'ayant ni feu ni lieu.

 

 

 

 


Une nuit, il fut réveillé par les rayons de nouvelle lune qui montaient dans le ciel. Les prenant pour les premières lueurs de l'aurore, il se leva, empoigna son coutelas et partit dans la forêt. Arrivé à une clairière, il se rendit compte de son erreur vint se reposer au pied d'un arbre séculaire où il s'assoupit. Or, l'endroit était fréquenté par des singes. Ce jour-là, comme d'habitude, ils vinrent pour s’y amuser. Lorsque les bêtes virent un corps humain inanimé au pied de l'arbre, elles le prirent pour un cadavre et décidèrent de l'enterrer ailleurs.





Pendant que les singes le transportaient, le bûcheron se réveilla. Curieux de savoir où aboutirait cette aventure, il se laissa faire. Soudain, la bande s'arrêta.  Une voix de singe s'éleva:

‑ Ha‑ram-ha‑rac... Enterrons-le dans la fosse d'argent, pas dans la fosse d'or.

La voix autoritaire d'un vieux singe se fit entendre:

‑ Ha-ram‑ha‑rac... Enterrons‑le dans la fosse d'or, pas dans la fosse d'argent.





Les singes déplacèrent leur fardeau dans un autre endroit où ils le déposèrent, puis retournèrent à leurs jeux favoris. Laissé seul, le bûcheron ouvrit les yeux. ­Quelle ne fut pas sa surprise de se trouver dans une fosse d'or ! Il en remplit un sac. Devenu riche, il se fit bâtir une belle maison, acheta des rizières, éleva des bestiaux... Il nageait dans l'opulence.

 

 

 

 


Le bruit que son frère cadet avait trouvé de l'or dans la forêt parvint aux oreilles de l'aîné qui voulut percer le mystère.





A l'occasion de l'anniversaire de la mort de son père, le bûcheron célébra une cérémonie et y invita son frère. Celui‑ci se hâta de s'y rendre. Dès qu'il vit son cadet, l’aîné demanda :

 

‑ Comment se fait‑il, frère, que vous soyez devenu riche ?

 

 

 

 


Le bûcheron relata sans ambages sa rencontre avec les singes et comment il avait été déposé dans la fosse d'or. Sur la demande de son frère, il lui prêta volontiers sa machette.

 

 

 


Par une nuit de nouvelle lune, le frère prit la direction de la forêt. Arrivé à la clairière, il fit semblant de dormir au pied du même arbre séculaire. Bientôt il vit venir une bande de singes qui se mirent à danser autour de l'arbre. Il fit le mort. Aussitôt, les bêtes le soulevèrent pour le transporter à la fosse. En chemin, il les entendit dire :

"Ha‑ram-ha-rac… Enterrons‑le dans la fosse d'argent, pas dans la fosse d'or".

Il se releva d'un bond et protesta :

‑ Plutôt dans la fosse d'or que dans celle d’argent

 

 

 

 

Effarés de voir le mort revenir à la vie, les singes l'envoyèrent dans un ravin où il trouva la mort.

 

D'après Nguyen Xuan Hung

 

 

 


 

 

 

Restauration rapide :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite "rectification" avant d'aller sur le marché :

 

 

 

 

 

A suivre...

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

andrée 24/10/2008 16:14

Drôle de coincidence ... mon beau père vient de mourir et il aimait tant le Vietnam, il a vécu à HAnoi et Saigon quand il était dans son adolescence, il a subi l'invasion des Japonais, son père arrêté et enfermé dans un camp.
ton histoire est belle ...
bonne journée

:0091: Lili-Flore :0010: 23/10/2008 22:27

j'adore les légendes qui sont toujours très morales. Ce marché me fait penser aux souks arabes, et bien vu les 2 hommes qui dorment au milieu des marchandises. Bises et bonne soirée

Melly 23/10/2008 14:40

J'ai bien aimé l'histoire des deux frères !!!

bon, je cherche une machette et vais aller dans une forêt .....

merci pour ce reportage !

Tu peux revoter sur VNB (le concours) jusqu'au 15 Nov. merciiiii l'Ami breton-polynésie !!!

Elly bretonne exilée 23/10/2008 12:01

très sympathique légende, qui me rappelle l'histoire de la fée du robinet que j'avais lue à l'école lol